Voici ce que vous devez savoir sur la Libra, la crypto-monnaie de Facebook

Dans ce qui a été le secret le plus mal gardé du monde en juin 2019, Facebook a annoncé le projet de sa future monnaie virtuelle appelée Libra dont la sortie est prévue pour 2020.  Pour ce faire, le réseau social a signé des partenariats avec de nombreuses entreprises. Ils devraient être une centaine d’ici la fin de l’année. Visa, Mastercard, Uber ou encore PayPal ont investi au moins 10 millions de dollars dans le projet. Cette nouvelle crypto-monnaie permettra aux utilisateurs d’effectuer des paiements via les applications de Facebook, ainsi que sur le service de messagerie WhatsApp.

Courant 2020, les utilisateurs pourront acheter Libra directement sur la plate-forme de Facebook et la stocker dans un portefeuille numérique appelé Calibra. Ils pourront ensuite transférer la monnaie à d’autres utilisateurs par le biais de services de messagerie instantanée tels que Messenger et WhatsApp. Les internautes pourront également l’utiliser pour payer leurs factures, acheter des biens de consommation courante comme l’achat de tickets de transports urbains.

Facebook a indiqué que les transactions seraient peu coûteuses, voire gratuites, bien qu’on s’attende à ce qu’il prélève une petite commission sur les paiements effectués via ses plates-formes.

Où puis-je la dépenser ?

Facebook a souligné que Libra sera gérée de manière indépendante par un groupe d’entreprises et d’organismes de bienfaisance – dont Facebook n’en est qu’un –appelé l’association Libra. C’est ainsi que Facebook peut répondre aux préoccupations en matière de sécurité et de protection de la vie privée et s’assurer que la crypto-monnaie a toutes les chances de réussir.

Tous les membres sont susceptibles d’accepter la Libra, ce qui contribue à favoriser l’adoption et l’intégration de la crypto-monnaie. Ces entreprises comprennent :

  • Des sociétés de paiement telles que Mastercard et PayPal
  • Des entreprises numériques, notamment eBay, Spotify et Uber
  • Des opérateurs de télécommunications telles que Vodafone
  • Des organismes de bienfaisance tels que Women’s World Banking.

Facebook a également déclaré s’attendre à ce que la Libra soit achetée et vendue sur les marchés des devises à l’avenir.

Pourquoi Facebook a-t-il créé cette crypto-monnaie ?

Le géant américain a déclaré que la Libra a été créée pour s’attaquer aux problèmes d’inclusion financière à travers le monde, tout en indiquant qu’environ 1,7 milliard d’adultes ne possèdent pas de compte bancaire.

Selon le réseau social, la question de la non-bancarisation  affecte de manière disproportionnée les populations des pays en développement, et en particulier les femmes. Par conséquent, l’objectif est que la Libra débloque l’accès aux services financiers pour ces personnes.

Toutefois, bien que la crypto-monnaie ait obtenu le feu vert aux États-Unis, l’on ne sait pas très bien ce qui se passera dans des pays tels que l’Inde, qui a récemment pris des mesures drastiques contre les monnaies numériques.

En fait, les premiers rapports suggèrent que seulement 12 marchés seront disposés à adopter la Libra au moment de son lancement.

Il ne fait aucun doute que la Libra changera notre façon d’interagir avec les organisations financières et forcera les banques à réévaluer leurs services. Mais seul l’avenir nous dira si elle sera couronnée de succès ou si elle ne deviendra qu’une autre technologie qui n’atteint pas ses objectifs.

La Libra vous intrigue ? Faites-le-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous. Vous pouvez également consulter nos autres articles sur les crypto-monnaies :