Que sont les trottinettes électriques et où puis-je les utiliser ?

La popularité des trottinettes électriques en tant que moyen de transport est montée en flèche. Plus de 100 villes dans le monde, dont San Francisco, Paris et Copenhague, ont mis en place des systèmes de partage. En Finlande, par exemple, 41 % des participants à une enquête ont déclaré avoir remplacé les taxis ou les voitures privées par des trottinettes électriques et près d’une personne sur cinq a indiqué les avoir utilisés pour des déplacements professionnels.

Alors que les gouvernements du monde entier commencent à assouplir les mesures de confinement imposées en réponse à la pandémie de COVID-19, les habitudes en matière de transport changent également, les citadins délaissant les transports en commun au profit de moyens de transport alternatifs qui permettent d’accentuer la distanciation sociale. La pandémie a davantage accéléré l’adoption des trottinettes électriques qui permettent aux gens de se déplacer en toute sécurité et d’éviter les transports en commun. En effet, les gouvernements du monde entier cherchent à accélérer le déploiement de ces véhicules afin de réduire la pression que subissent les services de transport en commun.

À titre d’exemple, les fournisseurs de trottinettes électriques partagés tels que Bird, Lime, Voi et Tier travaillent tous avec le gouvernement britannique dans le but de désengorger les services de transport en commun. Dans d’autres pays, tels que le Japon, une législation a été adoptée pour classer les trottinettes électriques capables de rouler à plus de 9 km/h dans la catégorie des véhicules à moteur, ce qui signifie que les conducteurs sont légalement tenus d’obtenir un permis de conduire et une immatriculation comme s’ils possédaient une moto.

Que sont les trottinettes électriques ?

En termes simples, les trottinettes électriques sont des trottinettes sans station, équipées de deux roues et d’un petit moteur électrique. Vous pouvez louer ces trottinettes à la minute et dévaler les routes à une vitesse de 25 km/h. Ces trottinettes motorisées sont généralement conçues avec un grand plateau au centre, sur lequel se tient le conducteur.

Si les trottinettes à piles sont disponibles depuis des années, celles-ci sont plus high-tech que jamais, puisqu’elles sont désormais équipées de traceurs GPS et d’une connectivité sans fil. Elles sont disponibles en ligne et dans les magasins et coûtent entre un peu plus de 115 euros et plus de 1 165 euros.

Comment en louer une ?

Si vous ne souhaitez pas acheter une trottinette électrique, plusieurs entreprises proposent désormais des flottes à la demande que vous pouvez louer via une application, un peu comme Uber et Lyft proposent des flottes de taxis à la demande.

Pour accéder à ces trottinettes électriques, vous devrez télécharger une application, créer un identifiant, ajouter vos informations de paiement et scanner votre permis de conduire. Une carte de votre région vous sera alors présentée, sur laquelle figurent les trottinettes électriques à proximité de votre emplacement, ainsi que leur niveau de charge.

Lorsque vous trouvez une trottinette électrique près de vous, appuyez sur le bouton pour le déverrouiller et scannez une photo du code QR de la trottinette. Pour démarrer la trottinette électrique, montez dessus, mettez un coup de pied vers l’avant, puis appuyez sur le bouton d’accélération. Sur chaque trottinette électrique, vous appuyez sur la droite pour accélérer et sur la gauche pour freiner.

Pour terminer le trajet, ouvrez l’application et appuyez sur le bouton pour verrouiller la trottinette. L’application vous indiquera alors le coût du trajet.

Quelles sont les réglementations en vigueur pour les trottinettes électriques ?

Les réglementations varient en fonction du pays dans lequel vous conduisez votre trottinette électrique et nous vous conseillons toujours de vérifier exactement où vous êtes autorisé(e) à rouler avant de commencer votre déplacement. Pour vous assurer d’être le plus en sécurité possible, il est également recommandé de porter un casque.

Au Royaume-Uni, les sociétés de location ont reçu le feu vert pour proposer des trottinettes électriques lors des essais qui ont débuté dans l’ensemble du pays depuis le 4 juillet. Toutefois, les trottinettes privées qui ne participent pas à ces essais sont toujours interdites par la loi et ne peuvent pas être utilisées sur les trottoirs, les pistes cyclables ou la route, car elles ne disposent pas de feux arrière visibles ni de plaque d’immatriculation.

À Paris, 12 start-ups proposent des trottinettes électriques dans toute la ville et il existe environ 20 000 trottinettes au total. La législation française a été modifiée depuis l’introduction des trottinettes électriques. Désormais, les conducteurs ne sont pas autorisés à porter des écouteurs lorsqu’ils se trouvent sur leur trottinette et il leur est interdit de rouler sur le trottoir, sauf dans les zones désignées. En outre, une amende de 135 euros peut être infligée aux personnes conduisant leur trottinette sur le trottoir et une amende de 35 euros à celles qui la garent à l’entrée des immeubles, sur des passages piétons ou dans d’autres endroits fréquentés, et qui risquent ainsi de gêner la circulation des piétons.

Pour obtenir une liste complète des lois américaines qui précisent toutes les réglementations, veuillez consulter cette page Web.

Si vous êtes intéressé(e) par d’autres moyens de transport, pourquoi ne pas consulter également les articles suivants ?