Comment garantir la sécurité de la 5G?

Le déploiement de la 5G change fondamentalement le monde dans lequel nous vivons. Avec cette technologie qui nous permet d’être plus connectés que jamais, nous pouvons nous attendre à d’énormes progrès dans des domaines tels que les véhicules autonomes, les maisons connectées et la santé en ligne.

Pourtant, avec tous ces nouveaux appareils connectés au réseau 5G, il est important de comprendre les risques de cyberattaques susceptibles de survenir sur ce vaste réseau et comment y faire face, car cette question sera clé pour protéger les utilisateurs finaux. Découvrez ci-dessous les enjeux de cybersécurité liés à la 5G et ce qui peut être fait pour les atténuer.

Quelle comparaison pouvons-nous établir entre les menaces pour la cybersécurité liés à la 5G et ceux liés à la 3G et à la 4G ?

Lorsque nous examinons la cybersécurité de la 5G, il est important de comprendre que bon nombre des menaces de sécurité entourant ce réseau, par exemple, les écoutes, les dénis de service et les attaques de l’homme du milieu, existaient également avec les réseaux 4G et 3G. Ainsi, les développeurs de la 5G ont été en mesure de prendre en compte ces menaces identifiées lors de la conception et du déploiement de ce réseau, afin de lui offrir la meilleure protection possible.

Cependant, la nature du réseau 5G étant plus complexe que celle de ses prédécesseurs, tous les nouveaux éléments nécessaires à l’utilisation de cette technologie doivent également être sécurisés.

Pourquoi la 5G présente-t-elle des risques pour la cybersécurité ?

Il existe deux cas d’utilisation clés de la 5G qui devront être sécurisés pour la première fois à grande échelle avec le déploiement de ce réseau, car ils n’étaient possibles que de manière limitée avec la 4G ou la 3G. Il s’agit du découpage en tranches et de la virtualisation du réseau.

Découpage en tranches de réseau: une tranche de réseau est un réseau isolé de bout en bout conçu pour répondre à vos besoins avec une latence et une bande passante personnalisées. Par exemple, vous pouvez avoir une tranche spécifique pour le haut débit mobile et une autre pour la connectivité de machine à machine. Chacune de ces tranches aura des vitesses et des capacités différentes, optimisées pour le cas d’utilisation.

Virtualisation du réseau : la virtualisation cloud-native est la technologie qui crée ces tranches en divisant le réseau. En remplaçant les fonctions réseau matérielles par des fonctions logicielles, la virtualisation permet de réduire le coût du système, d’économiser de l’énergie et d’augmenter la flexibilité.

Nous devons être en mesure d’assurer un niveau de sécurité adéquat sur ces tranches et ces réseaux afin de sécuriser pleinement la 5G.

Comment atténuer les risques de sécurité liés à la 5G ?

Pour commencer, la réglementation et la normalisation de la 5G sont exceptionnellement importantes pour la sécurité globale de ce réseau. Les gouvernements et les organismes industriels du monde entier ont déjà commencé à définir des mesures d’atténuation devant être mises en place avant le déploiement généralisé de la 5G.

Ensuite, les entreprises qui cherchent à fournir à leurs clients des appareils qui utiliseront la 5G devront impérativement avoir recours à un matériel hautement sécurisé, inviolable et certifiable, tel que les cartes SIM 5G, pour contribuer au renforcement de la sécurité des utilisateurs.

Enfin, concernant le réseau, les entreprises devront utiliser des modules matériels de sécurité (HSM)  pour maintenir le chiffrement des données et la sécurité des opérations de manière cohérente au sein du cloud et entre celui-ci.

Nous espérons que cet article vous a permis d’en savoir plus sur la sécurité de la 5G. Si vous avez d’autres questions, veuillez les poser ci-dessous.

Vous pouvez également lire nos autres articles sur la 5G ici :